Les géants du passé – Bernard Peigné

couv_les-geants-du-passe_10

En d’autres temps, dans d’autres lieux… Qui étaient ces hommes qui inventèrent ces dieux ?

Les mondes d’Astenn et de Lhornd ont pris les armes contre les autres planètes du système Bebisco, dans le but de s’approprier leurs richesses et leurs réserves.

Grâce aux Titans, de gigantesques robots conçus pour la guerre, Astenn et Lhornd s’emparèrent de Booradlee, puis de Fenolla. Forts de ces nouvelles conquêtes, ils créèrent l’Union, force militaire réunissant quatre mondes et attaquèrent Alanpar.

Alanpar résista et repoussa l’offensive sur ses terres, grâce à l’aide opportune des Géants, Dieux de fer et d’acier, qui repoussèrent les Titans. L’Union se replia alors sur ses positions et cessa sa politique d’expansion.

Mais il y a cinquante ans, un immense astéroïde est venu frapper Fenolla, réduisant la planète à l’état de cendres et détruisant la plus grande partie des ressources de l’Union. Désormais acculé par le manque, l’Union a relancé sa production de Titan et s’est relancé à l’assaut d’Alanpar.

Vivant dans une petite ville d’Alanpar, Joram et Silia sont contraints de fuir de chez eux, poursuivis par la guerre. Séparés de leurs parents, exilés dans un petit village à peine épargné, aidés par un moine du nom de Dolf et un vieil érudit du nom de Brintor, ils sont bientôt rattrapés par les troupes ennemies. La population du village va se mettre en marche à travers la forêt pour échapper à l’implacable avancée, et ce faisant, marcher dans les traces des derniers Géants.

Un court récit de moins de 200 pages, une écriture claire au vocabulaire adaptée, une histoire mettant en scène deux jeunes héros, un frère et une sœur, et qui sous couvert de science-fiction nous offre une véritable réflexion sur la guerre, ses causes et ses conséquences, sans pour autant tomber dans une vision manichéenne grâce au regard sans jugement que portent les deux protagonistes sur leur situation et ce qui leur arrive, tous les ingrédients de ce petit roman sont remarquablement dosés pour en faire une porte d’entrée remarquable dans la littérature.

Une lecture forte et diablement pédagogue qui permettra à tout parent concerné de répondre aux interrogations de son enfant, sur un thème pas toujours facile à aborder.

 À dévorer sans peur et sans retenue.


Les géants du passé, Bernard Peigné, Oskar Editeur, 13,95€.

Valmon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :