Ne t’arrête pas, Michelle Gagnon

téléchargement (8)

Noa se réveille dans un endroit particulièrement étrange. Ce n’est pas un hôpital, ni une prison juvénile, mais il apparaît évident que des gens lui ont fait subir une opération. Malgré une incompréhension et une panique grandissante, elle arrive à s’enfuir. Au même moment, à l’opposé du spectre social, Peter, fils de bonne famille et hacktiviste de son état, découvre en fouillant dans l’ordinateur de son père un étrange dossier nommé Persephone. Mais une unité des forces spéciales fait brusquement irruption chez lui et c’est seulement dû à la position de ses parents au sein d’une étrange organisation qu’il doit la vie sauve. Nos deux adolescents vont chacun de leur côté, mais avec les mêmes armes, essayé de comprendre ce qui se cache derrière leurs poursuivants.

Aujourd’hui, je vous présente un livre pour adolescent qui a eu le malheur de me passer entre les doigts. En temps normal, j’aime ce type de lecture, c’est amusant, facile à lire et sans prise de tête. On peut les choisir à la couverture et au titre sans avoir trop peur de se tromper. Mais là, pour mon plus grand désespoir, ce fut une déception.

D’un coté, on a des personnages qui nous sont présentés sous leurs plus beaux jours, une fille indépendante qui s’est formée toute seule à l’informatique, avec une moralité exemplaire ; de l’autre, un garçon de bonne famille un peu rebelle mais tout autant chevaleresque que sa compagne. Pas originale pour deux sous, mais aucun des deux n’a l’air de mériter des baffes ni ne se fout tout seul dans la merde. Mais au bout de quelques pages tout s’effondre, notre jeune et jolie princesse ne peut pas faire deux pas sans devoir être sauvée d’une manière ou d’une autre par un chevalier servant de passage, et l’autre gland est plus obnubilé par sa rupture que par les problèmes qui arrivent à grand pas…

Bien sûr, le seul personnage qui a un tant soit peu d’intérêt se fait rapidement tuer dans l’indifférence générale, et cela, alors qu’il est censé être très important aux yeux de nos deux braves héros. Passons rapidement sur les incohérences (personnes ne peut courir après trois semaines dans le coma et une opération de la poitrine !) et les détails techniques (pirater un mot de passe ne prend pas une minute en tapant cinq touche sur le clavier de son ordinateur…).

Si vous êtes vous-même adolescents, ou que vous aimez ce type d’ouvrage, je ne peux que vous conseiller d’aller voir certaine des critiques qui ont été faites sur ce blog et de bien surveiller les prochaines qui pourraient vous intéresser.


Ne t’arrête pas, Michelle Gagnon, Nathan, 16.90€

Côme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :