L’ombre – Stephen Lloyd Jones

IMG_20141222_0001

Ne faites confiance à personne.

C’est ce que vous allez ressentir lorsque vous aurez fini de lire ce roman.

Une jeune femme fuit, terrifiée. Elle roule depuis des heures et malgré la présence de sa fille qui dort paisiblement à l’arrière du véhicule, celle de son mari se vidant de son sang sur le siège passager lui rappelle qu’elle ne doit pas s’arrêter.

Hannah Wilde savait que ce jour allait arriver, mais bien qu’elle se soit préparée à cela depuis des années, on ne peut jamais réellement prévoir la façon dont les choses vont se passer. Plus rien ne sera comme avant, sa mère est morte et son père ne va peut-être pas tarder à la rejoindre. Il a fini par les retrouver. Il ne la laissera pas fuir. Il massacre sa famille depuis des années.

Un prédateur, une ombre, un tueur que l’on appelle Jakab. Un hosszu eletekcapable de prendre l’identité de n’importe qui.

Elle sait qu’elle ne pourra pas continuer à vivre de cette façon toute sa vie. Elle veut y mettre un terme, même si elle doit perdre la vie pour cela, l’heure de l’affrontement est venue.

Dès le début on se sent pris dans l’histoire. Pas le temps de poser le décor, Hannah fuit quelqu’un, ou quelque chose. L’histoire est découpée en plusieurs morceaux, d’un côté Hannah dont l’histoire se passe de nos jours, de l’autre Charles quelques années avant elle et enfin Lukàcs, un jeune homme dont l’histoire se déroule il y a plus d’un siècle en Hongrie à Gödöllö. Au début tout porte à croire que ces personnages n’ont aucun rapport, puis petit à petit, des liens se font. On voyage en même temps que nos personnages, au gré de leurs déplacements, Hongrie, Allemagne, France, Angleterre, Pays de Galles les détours ne manquent pas. Nous sommes lancés dans une course-poursuite, haletante, et angoissante.

C’est une vraie découverte du folklore Hongrois qui se fait à travers ce texte, à la fois surprenant et terrifiant. Cette petite note que l’on retrouve chez Super 8 qui nous fait tant plaisir car si des romans sont capable d’allier le sombre polar à la science-fiction ou le fantastique c’est bien chez eux que nous les retrouverons.

C’est probablement l’un des meilleurs romans que j’ai pu lire chez cette maison d’édition, du moins il atteint sans peine le top 3. Profitant d’une parfaite maîtrise de l’écriture et d’une structure savamment pensée, ce livre ne peut que vous faire passer un bon moment et l’on attend avec impatience de savoir ce que l’auteur nous réserve à l’avenir. Un livre à lire le soir dans un bon fauteuil près du feu.

Vous ne regarderez plus jamais vos proches de la même façon.

Ps : Je garde toujours un œil sur mon colocataire désormais…


L’ombre, Stephen Lloyd Jones, Super 8, 19 €

Rémi

Publicités
2 commentaires
  1. cette maison d’édition est exceptionnelle, toujours des bouquins d’une qualité rare et originaux !

    J'aime

    • Rémi a dit:

      Effectivement c’est toujours un plaisir de découvrir une nouveauté chez super 8 et je suis content que ça plaise à d’autres personnes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :