Les petits dieux – Terry Pratchett

téléchargement (12)

Pour fêter notre centième article, j’ai décidé de vous faire un article sur le meilleur auteur de tous les temps ! Sans fausse modestie, si vous ne l’avez pas encore lu, c’est qu’il y a un problème. Et pour se faire, je vais vous parler d’un de ses livres (malheureusement) méconnus. Avant tout, commençons par expliquer le fonctionnement de son univers : le Disque-Monde.

Le Disque-Monde est un immense disque porté par quatre éléphants eux-mêmes sur le dos de la grande A’Tuin, immense tortue qui navigue dans l’espace. Plusieurs nations se partagent cet espace, comme la cité-état d’Ankh-Morpok ou le Klatch, équivalent du nord de l’Afrique. La magie y est présente au travers des mages et des sorcières tout comme une évolution technologique qui apparaît de plus en plus présente au travers des 35 livres que compte la série principale des Annales du Disque-Monde.

N’ayant pas pour vocation de présenter l’ensemble de l’œuvre d’un auteur, même si pour Terry Pratchett, je pourrais faire une autre centaine d’article (), attaquons-nous à ces Petits Dieux.

Frangin est un jeune prêtre au nom tout à fait pourri, qui nourrit comme passion la culture des melons (les fruits bien sûr, Les Melons de la colère viendront plus tard sur ce blog) dans la Citadelle de Kom du pays dédié à la déité Om. Un jour, alors qu’il travaille dans son jardin, il entend une voix. Après s’être cru fou un court instant, il découvre que c’est une petite tortue borgne se faisant appelé Om qui lui ordonne de retrouver la vraie foi et de la transmettre à ses adeptes déviants.

S’ensuit alors une quête initiatique autant pour notre jeune prêtre que pour ce dieu en mal de vrais croyants que je vous invite à découvrir en lisant ce petit livre.

Et maintenant, vous allez me demander : Côme tu adores les blagues de répétition ?, ce à quoi je répondrais : Oui, c’est toujours un bonheur !, et vous reviendrez m’interroger : Mais sinon, tu vas enfin nous parler de ce qui fait l’intérêt du bouquin ?, et moi de conclure : Non, je vais plutôt vous parler de la difficulté de l’apprentissage de l’orthographe pour les blonds de 25 ans. C’est bon, j’y arrive. !

Ce qui fait que je vous présente cet ouvrage au lieu d’un des 35 autres qui méritent tous autant leur place ici, c’est déjà qu’il est indépendant. Pas besoin d’avoir lu les 13 précédents pour comprendre les tenants et aboutissants de ce récit. Mais surtout, c’est un très bon exemple de ce dont était capable ce cher Terry quand aux pensés philosophiques. Des dizaines de grands courants de pensée sont présentés de manière drôle et efficaces, et les thématiques qui sous-tendent la narration sont suffisamment simples pour être comprises de tous.

Admiration et adoration (cette fois-ci en rapport avec le reste du paragraphe…) apprendre la mort de Terry Pratchett en mars de cette année a été une douleur proche de celle résultant de la perte d’un proche et c’est pourquoi, en ce centième article, je vous enjoins de découvrir cet auteur qui a su émerveiller tout une génération d’amateurs de littérature de l’imaginaire.


Les petits dieux, Terry Pratchett, Pocket, 7, 30€

Côme

Publicités
1 commentaire
  1. Melasc a dit:

    J’avoue, je n’ai jamais lu de Terry Pratchett, mais j’en ai très envie. Je retiens celui ci pour mes prochains achats ;).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :