Le Héros aux mille et un visages – Joseph Campbell

Héros aux mille et un visages

Aujourd’hui, je vous propose un petit jeu pour bien commencer la semaine. Prenez n’importe quel film des studios Disney post-1992 et analysez-en la structure. Vous remarquerez que chaque récit répond à un schéma que l’on pourrait (grossièrement) réduire ainsi : le départ d’un héros, l’acquisition d’un savoir puis le retour salvateur dudit héros, dont le savoir nouvellement acquis permet une évolution positive de l’ancien monde. Et pour cause, cette structure a été théorisé par le scriptdoctor Christopher Vogler dans un mémo de 7 pages écrit en 1992 pour le studio aux grandes oreilles, devenu depuis la bible des scénaristes : The Writer’s Journey : Mythic Structure for Writers. Une bible qui n’aurait cependant jamais vu le jour sans Joseph Campbell

En 1949, ce mythologue américain publie un essai de mythologie comparée intitulé Le Héros aux mille et un visages, dans lequel il théorise le concept de monomythe. Selon lui, la totalité des mythes ne sont en effet que des variations d’une même histoire qu’il intitule le Voyage du héros. Ce schéma universel, qu’il théorise étape par étape, sera la base du travail de Vogler dans les années 90 et dont le meilleur exemple reste Le Roi Lion, qui en est sans doute l’application la plus scrupuleuse (et réussie). Mais Hollywood n’a pas attendu le mémo de Vogler pour reprendre le travail de Campbell puisque George Lucas ne cache pas s’en être abondamment servi pour l’écriture de Star Wars.

Dans Le Héros aux mille et un visages, Campbell propose pas moins de 17 étapes qui composent son aventure mythologique. Pour chacune, il propose des interprétations diverses qu’il souligne d’exemples de toutes formes, incorporant les religions à son corpus mythologique. Cohabite ainsi la Grèce antique, le Nouveau Testament ou les textes tantriques de l’Inde médiéval dans une même analyse éclairante sur le parcours de ces héros et, plus important encore, leur fonction symbolique. Les héros de Campbell, de retour émancipés de l’autorité d’un père ou d’un mentor, ont atteint une forme de félicité en brisant leurs chaînes et sont prêts à prendre leur place dans le monde. Ils sont, comme le veut la fonction même du mythe, révélateur d’une pratique sociale que tout un chacun doit surmonter. Campbell ne s’arrête pas à une simple explication de son schéma, il le dépasse dans une seconde partie (« Le cycle cosmogonique« ) où il revoit les composantes mythologiques à une échelle plus importante ; détaillant les différentes représentations de la Mère ou la fonction des différents types de héros.
Joseph Campbell tisse une analyse convaincante tant sa démonstration de l’universalité de l’esprit humain est fascinante. Que vous soyez ou non expert en matière de mythologie, l’essai est accessible, le Voyage du Héros étant un schéma que la majorité d’entre nous a déjà plus ou moins intégré (inconsciemment). Si la démarche n’est pas parfaite, l’essai est critiqué pour ne jamais défendre le choix des textes sélectionnés, Le Héros aux mille et un visages est un tour de force qui permet une meilleure compréhension de l’environnement cinématographique et littéraire de notre époque.
(Par contre, vous aurez sans doute tendance à sur-analyser tout ce qui vous passera sous le nez par la suite. Je sais de quoi je parle…)

Le Héros aux mille et un visages, Joseph CampbellOxus, 27,40€

Johan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :