Multiversum – Leonardo Patrignani

A1p3XbhwrgL

Multi quoi ? Multiversum, communément appelé Multivers. Quésaco ? Et bien moi-même je n’arrive pas bien à l’expliquer, il va donc vous falloir lire cette chronique pour en avoir un aperçu et lire le livre pour le découvrir.

C’est avant tout l’histoire d’Alex et Jenny, deux jeunes de 15 ans qui habitent diamétralement à l’opposé l’un de l’autre. Alex vit à Milan en Italie et Jenny à Melbourne en Australie. Ils ne se sont jamais vu et n’ont rien en commun si ce n’est qu’ils se connaissent depuis toujours. Depuis de nombreuses années, ils communiquent par la pensée, il suffit que l’un pense à l’autre pour qu’une connexion s’établisse. Si ce processus était au départ douloureux pour chacun, il devint un jour un sentiment de plénitude et bien-être. Ce lien qui les unissait était sujet à de nombreuses questions, comment était-il capable d’une tel chose ? Pourquoi eux ? Est-ce bien réel ou sont-ils sujets à un imaginaire trop créatif ?

Bientôt l’attente fut trop longue pour eux, Alex décida de fuguer et de rejoindre Jenny, sur une plage, près de Melbourne. Mais lorsqu’ils furent tout deux sur la plage au même endroit, aucun des deux ne voyait l’autre. Paniquée, Jenny crut qu’il était le fruit de son imagination, mais Alex ne pouvait en rester là, il savait que Jenny existait et après avoir demandé l’aide de son meilleur ami Marco, un geek féru d’informatique et de technologie, ils durent se rendre à l’évidence, il existe plusieurs univers, ce qu’on appelle des dimensions parallèles.

Commence alors un périple pour comprendre ce mystère et qu’importe ce qu’il faudra faire, ils feront tout pour pouvoir se retrouver.

Une belle histoire d’amour, mêlée à une science-fiction que l’on pourrait tout à fait voir adapté un jour au cinéma. Pour autant le livre n’a pas les clichés d’une amourette d’adolescent, on s’attache très vite à ces deux personnages et l’on garde espoir tout au long du livre de les voir se retrouver enfin pour qu’ils puissent s’épanouir d’un bonheur que peu de gens semblent toucher. L’univers qu’a voulu mettre en place l’auteur est parfois difficile à cerner, mais tout devient plus clair dans la suite du livre, le tome 2 Memoria et le tome 3 Utopia. Une belle trilogie à découvrir dès 12 ans.

En somme une lecture qui donne de l’espoir et le sourire.


Multiversum, Leonardo Patrignani, Gallimard Jeunesse, 7,75 €

Multiversum Tome 2 Memoria, Leonardo Patrignani, Gallimard Jeunesse, 7,75 €

Multiversum Tome 3 Utopia, Leonardo Patrignani, Gallimard Jeunesse, 18,50 €

Rémi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :