D’après une histoire vraie – Delphine de Vigan

Soyons honnêtes, la rentrée littéraire c’est coule, mais on lit quand même pas mal de daubes. Mais pas que. Les pépites existent, et aujourd’hui je vous le démontre.

Bon, Delphine de Vigan n’est pas une nouvelle venue dans le monde littéraire français, mais c’est un genre de mini-évènement que de voir qu’elle a écrit un nouveau livre. Son dernier roman, Rien ne s’oppose à la nuit, est sorti il y a maintenant quatre ans. Et on ne peut pas évoquer D’après une histoire vraie sans parler de son prédécesseur (même s’il n’est pas du tout obligatoire d’avoir lu Rien ne s’oppose à la nuit pour lire D’après une histoire vraie). Dans ce livre autobiographique, Delphine de Vigan évoquait sa relation avec sa mère et le suicide de cette dernière. Un drame fort et sombre qui en a déboussolé plus d’un. Quatre ans plus tard, elle revient avec un nouveau récit autobiographique qui se place, dans le temps, juste après la parution de Rien ne s’oppose à la nuit.

Son roman est un véritable succès et Delphine est invitée partout : à la télé, la radio, sur les salons et même dans quelques lycées. Son livre se vend très bien et elle doit donc se remettre à écrire pour sortir le prochain. Puis un jour, elle rencontre une de ses amies qui l’invite à une soirée. Elle va y rencontrer L., personnage qui va devenir central.

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais rencontrer. »

Très vite, elle va se lier d’amitié avec L., une femme qui est à l’opposé d’elle et qui la fascine. L. est belle, grande et élancée. Elle est nègre pour les plus grandes célébrités, s’habille toujours impeccablement et aucune mèche ne dépasse, même à 7h du matin. L. est fascinante et Delphine tombe sous son charme. Une amitié naît très vite entre les deux femmes. Mais plus le temps passe, plus L. se montre mystérieuse et indéchiffrable. Elle ne parle quasiment jamais d’elle et s’intéresse beaucoup à Delphine, à sa vie, ses enfants et son compagnon.

Ce récit, c’est l’histoire d’une amitié toxique. L. a une emprise très forte sur Delphine et peu à peu, elle va se retrouver complètement prisonnière de cette bulle qu’elle forme avec L.

A la fin de la lecture, le doute subsiste. Est-ce une histoire vraie ? Quelle est la part d’invention ? Un véritable coup de poing, c’est ce qu’est le dernier roman de Delphine de Vigan. Avec des dialogues subtils et parfaitement maîtrisés, on a l’impression de lire un polar bien ficelé. Entre cette amitié quasi-exclusive, les lettres de menace anonymes qu’elle reçoit et le fait qu’elle n’arrive plus à écrire un mot (même une liste de courses), il n’y a aucun temps mort. Assurément l’un des meilleurs titres dans la rentrée littéraire française.


D’après une histoire vraie, Delphine de Viganéditions JC Lattès – 20€

Zoé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :