Sept Nains – Lupano et Ali

7-nains

J’adore Wilfrid Lupano. J’adore énormément de scénaristes et de dessinateurs, mais la majeure partie d’entre eux sont japonais ou américains, et lorsqu’ils sont français, ils officient d’avantage dans ce que l’on appelle communément la BD « indépendante ». Le format franco-belge classique et ses traditionnelles quarante-huit pages me rebute la plupart du temps, tant graphiquement que scénaristiquement. Lupano est à mon sens le seul scénariste (avec Luc Brunschwig) qui parvienne à utiliser ce format pour en faire quelque chose de qualité, qui soit à la fois construit et intelligente, tout en restant grand public et, qui plus est, à officier dans tant de registres différents avec une égale virtuosité. Bien sûr je ne connaîs pas tout, et je suis plein de préjugés, à vous de me faire découvrir via les commentaires d’autres auteurs qui soient capables de telles prouesses.

Et donc l’ami Lupano est particulièrement actif en cette fin d’année 2015, notamment avec Sept nains, album inaugurant la troisième vague de la série concept « 7 » de Delcourt. Comme son nom l’indique à peu près bien, il s’agit d’une relecture de Blanche Neige et les sept nains.

7-nains_3

Nous suivons donc Prof, Timide, Atchoum, Joyeux, Simplet, Dormeur et Grincheux qui officient à la cour du roi en temps que bouffons alors que Blanche Neige n’est qu’une enfant. Suite à un excellent jeu de mot (que j’ai hésité à écrire ici, mais dans un élan de sadisme, j’ai décidé de m’abstenir, il vous faudra donc acheter le livre pour découvrir le bon mot, ou regarder sur Internet, mais ce serait mal) n’ayant toutefois pas trouver grâce aux yeux de la reine, le septuor (terme réservé au domaine musical, mais j’avais envie de le mettre ici) se retrouve bannis du château à vie.

Six ans plus tard, leur chemin croise à nouveau celui d’une Blanche Neige désespérée fuyant sa tyrannique belle-mère…

La BD reprend les personnages que l’on connaît, en beaucoup moins édulcorés que la version de Disney, et en beaucoup plus crédibles en tant qu’individus que dans le conte original. Blanche Neige au teint blanc comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang et aux cheveux noirs comme le bois d’ébène se retrouve ainsi dotée en bonus d’une poitrine opulente comme deux melons, renforçant le côté fantasmagorique du personnage, et les sept nains se voient bien évidemment pourvus d’une libido, qu’ils contrôlent de façon variable (ça va de plutôt maladroitement à vraiment pas du tout). Le résultat est parfaitement cruel et inhumain (l’inhumain étant comme chacun sait et comme son nom ne l’indique pas une caractéristique purement humaine), et par conséquent très drôle, entre scènes parodiées ou complètement inventées portées par les dialogues comme toujours au top de m’sieur Lupano (votre serviteur prend la confiance, ignorez le poliment).

Je parle beaucoup de Lupano, mais on me murmure à l’oreille qu’il n’a pas fait cette BD tout seul, il aurait en effet été accompagné d’un certain Roberto Ali, que je ne connaissait pas mais qui dessine ma foi très bien, d’un style que je ne décrirai pas car je déteste faire ça, je me contenterai de dire que je les apprécient particulièrement pour leur côté abouti mais facile à « lire », c’est à dire que l’on peut encore deviner le coup de crayon initial, et j’adore ça. Enfin, la colo est ici particulièrement réussie (nous la devons à Lou, une ou un de ces pauvres coloristes jamais mis en avant), et le storyboard aussi (oui monsieur Jérôme Lereculey qui ne me lira jamais, je n’ai écrit cette dernière partie que pour que tu ne soit pas le seul non crédité, mais ton storyboard est vraiment bien cela dit).

Bref ,Sept Nain c’est beau, c’est bon, mangez en (au sens figuré, je décline toute responsabilité en cas d’étouffement dû à une prise au premier degré de cette conclusion des plus expéditives).


Sept Nains, Wilfrid Lupano et Roberto Ali, Delcourt, 15,50 €

Armand

Sept nains 2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :