Monster – Naoki Urasawa

71SikD9dwdL

Kenzô Tenma est un chirurgien de génie d’origine japonaise qui officie en 1986 en Allemagne de l’ouest, et plus précisément à Düsseldorf. Son mariage avec la fille du directeur de l’hôpital dans lequel il travaille se profile, et sa vie semble vouée à un épanouissement total.

Cependant, lorsqu’il décide de sauver un jeune enfant blond atteint d’une blessure à la tête au lieu du maire de la ville, ses supérieurs corrompus lui font comprendre que sa carrière ne fera finalement que stagner, et sa fiancée Eva le quitte dans la foulée. Peu après, Johan, le jeune garçon qu’il a sauvé, et sa sœur jumelle Anna disparaissent de l’hôpital, tandis que le directeur et deux autres responsables sont retrouvés assassinés dans leur bureau. Tenma se voit propulsé chef de service, et toute cette affaire reste irrésolue pendant dix ans, jusqu’à cette série de crime perpétuée par un jeune homme blond, Johan…

Tout ceci en quelques chapitres, il ne s’agit que du préambule d’une série de huit gros volumes (également déclinée en un anime de 74 épisodes). Monster est une œuvre complexe et tentaculaire, un polar sombre et profondément humaniste, l’une de séries cultes du génie Naoki Urasawa.

Tenma, sans aucun doute l’un des personnages les plus profondément bons et altruistes toutes œuvres confondues, tente d’aller contre sa nature et de retrouver Johan pour le tuer, et ainsi réparer son erreur d’il y a dix ans. Si cette enquête constitue l’une des facettes principales du récit, de nombreuses autres viennent s’y greffer, et Urasawa n’a pas son pareil lorsqu’il s’agit de créer une galerie de personnages plus ou moins importants, mais tous développés, tous parfaitement humains et crédibles, que les graphismes uniques du mangaka achèvent de rendre palpables. L’auteur a également un don certain pour la mise en scène, très travaillée, considérée à juste titre comme cinématographique, il excelle dans la représentation des scènes d’émotion et de tension, et sait également gérer à merveille un suspense haletant. Et des mystères, des révélations, des twists et que sais-je encore, Monster en contient à foison, et c’est absolument délicieux à lire.

Il y a encore la fidélité des paysages et bâtiments allemands, ainsi que du contexte politique, l’ampleur incroyable que prend l’œuvre, toujours plus immense tout en se faisant plus intimiste et plus secrète, les scènes d’apocalypse dantesques, les tortures et manipulations psychologiques en tout genre, les morts tragiques, les faux semblants piégeux, et le tout finalement nimbé dans une aura d’optimisme indéfectible, qui transparaît toujours, même dans les instants les plus noirs.

Vous ne savez pas quoi lire ? Lisez Monster.

Vous n’aimez pas les mangas ? Monster est si unique qu’il vous fera oublier vos a priori.

Vous avez déjà lu Monster ? Recommencez.


Monster, Naoki Urasawa, éditions Kana, Huit volumes à 15.90 € unité.

Armand

 MonsterManga01

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :