Et ne cherche pas à savoir – Marc Behm

Afficher l'image d'origine

 

Un peu de fonds ne fait pas de mal. Le Don Carlo m’a offert un livre pour mon anniversaire (originalité bonjour) et je viens seulement de le lire (c’est pas comme si mon anniversaire était au mois d’avril). Et bon ben, je l’avoue, il est très fort pour trouver les bons bouquins. Enfin, pour trouver quelque chose qui va me plaire. Parce qu’avouons-le, la vie de libraire c’est parfois (souvent) lire pas mal de daubes. Et parfois (souvent), je n’arrive plus à lire du tout. Maintenant, je sais que le Don Carlo saura me remettre sur le bon chemin dès que j’aurai perdu la foi. Bref, parlons peu, mais parlons bien.

Et ne cherche pas à savoir est une vraie petite pépite des éditions Rivages/Noir. Cette collection, c’est un peu le must du must dans le polar. Et pourtant, ça reste toujours très classique dans le roman noir et le roman policier/thriller (ceci n’est absolument pas une critique, le classique c’est merveilleux quand c’est bien fait et chez eux, c’est toujours parfait). Et là, on ouvre ce bouquin et on se retrouve avec Lucy, une envoyée du Diable Himself, qui vient récupérer l’âme de ceux qui l’ont vendue au grand manitou pour soit être pleins aux as, soit pouvoir bander quand ils veulent (ouais, c’est très chic, mais on aime beaucoup). Sauf que, problème, elle se retrouve dans un bled paumé où Gösta (le mec qui voulait à tout prix pouvoir se servir de son membre viril en échange de son âme) se cache pour échapper aux termes de son contrat. Lucy va donc faire le tour de la ville, interroger des gens qui le connaissent pour savoir où il se cache. Bien sûr, le bled est rempli de gens tous plus tordus les uns que les autres. Entre le médecin légiste qui se tape les cadavres des jeunes filles assassinées par Le Piqueur (tueur en série somme toute plutôt classique : il tue les nanas à coup de pic à glace dans le cœur); Nan, la flic fauchée qui rackette les petits dealers; Véronique qui rêve de s’envoyer en l’air avec Nan mais qui est mariée à son légiste nécrophile; Bess qui trimbale dans toute la ville le corps de son frère travesti, mort sous les coups du Piqueur; une chose est sûre : on ne s’ennuie pas une seule seconde !

Alors qu’est-ce qu’on aime ? Le côté morbide et glauque des personnages (franchement, qui a pour animal de compagnie un crocodile dans sa piscine ?) mais aussi toutes les situations plus loufoques les unes que les autres. Vraiment, c’est un réel bon moment que l’on passe en lisant cet ovni. Parce que c’est complètement barré mais que ça tient quand même la route, et qu’il y a aussi un suspens entretenu pendant toute l’intrigue : est-ce que Lucy va retrouver Gösta ? Qui est le Piqueur ? Bess arrivera-t-elle à trouver un endroit pour cacher le corps de son frère ? Toutes ces questions animent le récit et font qu’il est vraiment difficile de le lâcher une fois qu’on l’a commencé ! Un vrai régal qui plaira à ceux qui aiment se détendre en lisant des histoires où les filles s’envoient en l’air ensemble et où des gens se font dévorer par des crocodiles …


Et ne cherche pas à savoir, Marc Behm – Editions Rivages/Noir – 8.65€

Zoé

Publicités
2 commentaires
  1. On se demande bien qui lui a conseillé ce bouquin, au Don Carlo, soit dit en passant 😉
    Marc Behm était complètement givré, mais Et ne cherche pas à savoir est sans doute le plus givré de ses romans givrés. Pas une lecture pour tout le monde… mais qu’est-ce que c’est bon !!!

    J'aime

    • Zoé a dit:

      Effectivement, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas éclatée autant en lisant un polar ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :